Now Reading
Procrastination: 5 moyens d’arrêter de tout remettre au lendemain

Procrastination: 5 moyens d’arrêter de tout remettre au lendemain

La procrastination est le fléau des étudiants. Quand il faut ranger votre chambre, étudier ou juste essayer de vous lever le matin pour aller en cours, vous préférez bien souvent squatter sur YouTube à regarder des vidéos inutiles. Votre semestre a filé à vitesse grand V et il ne vous reste plus qu’une semaine pour réviser avant les exams ? Alors arrêtez de penser à vos prochaines vacances et focalisez-vous plutôt sur nos conseils pour combattre la procrastination.

 

1. Commencez par … commencer !

Avez-vous déjà entendu parle de l’effet Zeigarnik ? C’est la tendance à se remémorer plus facilement des tâches inachevées que des tâches terminées. Ce phénomène est lié au fait qu’une tâche inachevée reste stockée dans un coin de notre esprit et nous obsède toute la journée tant qu’elle n’a pas été achevée. Vouloir impérativement terminer ce qui a été commencé fait partie de la nature humaine.

L’achèvement d’une tâche entraîne le relâchement de l’attention, ainsi nous oublions ce que nous venons de faire pour nous consacrer la tâche suivante.
Ainsi, la meilleure manière de combattre la procrastination est de commencer quelque chose. Une fois la tâche commencée, votre cerveau vous entraînera jusqu’à son achèvement et la procrastination ne sera qu’un vieux souvenir.

 

2. Une heure hyper concentrée

Des recherches ont démontré que réviser par sessions de 60 à 90 minutes entrecoupées de pauses de 20 minutes permet d’optimiser la concentration et l’énergie durant toute la journée.

La technique Pomodoro, développée par Francesco Cirillo est une méthode de management du temps qui permet d’accroître la productivité à l’aide d’un minuteur. Le but étant de se concentrer sur une seule tâche pendant 20 à 25 minutes et d’espacer les sessions par de courtes périodes de distractions de 5 minutes. Cette méthode reconnue vous permet de rester hyper concentré pendant le temps des sessions — vous atteindrez alors vos objectifs plus rapidement et surtout vous arrêterez de tout remettre au lendemain.

Comme vous le savez peut-être, notre cerveau connaît des cycles de productivité, avec des pics et des baisses d’attention. Aussi, si vous voulez maximiser ces pics de production, il faut mettre de côté toute distraction afin de pouvoir rester concentré à 100 % sur votre tâche pendant 25 minutes. Une fois la session terminée, vous pourrez vous détendre et vous distraire pendant 5 minutes avant de repartir pour une nouvelle session de travail de 25 minutes.

Le but de ces courtes pauses est de vous permettre de vider votre esprit, et d’optimiser les performances de votre cerveau lors des sessions de travail.

 

3. Éliminez votre petite voix intérieure

Il est démontré que plus vous acceptez les périodes de procrastination passées, plus vous serez capables de surmonter les suivantes et d’agir. L’autocompassion est la clé : en bref, aimez-vous ! La quête de la perfection et la peur de l’échec sont deux ingrédients de la procrastination. Éliminez ces pensées de votre esprit ainsi que toute autre idée non productive.

Les experts pensent que la meilleure façon de surmonter ces idées négatives est de douter simplement de vos doutes. Par exemple essayez de secouer votre tête pour évacuer les idées parasites. Cela peut vous paraître ridicule, mais selon une étude, cette technique peut vous aider à dissiper les doutes et à combattre la procrastination.

 

4.Salivez

Non, non pas littéralement ! Nous avons tous entendu parler de Pavlov et de ses expériences menées sur son chien Yup, qu’il entraînait à saliver en réponse à des stimuli. Le but de cette expérience était de démontrer que le comportement changeait en fonction d’un renforcement positif. En théorie donc, si nous obtenons une récompense pour la réalisation d’une tâche, nous sommes plus motivés et arrivons à repousser la procrastination. Les recherches démontrent que le cerveau humain réagit à des stimuli de récompense. C’est un moyen efficace de créer des réflexes en vue d’augmenter la productivité.

 

See Also
Erasmus destinations

5. Petit à petit

Et pour finir en beauté : selon des chercheurs de l’université de Penn State, il est dans la nature humaine de vouloir que les petits projets soient terminés en priorité. Le fait d’accomplir une tâche, même si celle-ci n’est qu’un morceau du projet global, est psychologiquement gratifiant et permet d’accroître la motivation pour terminer les autres tâches nécessaires à la réalisation du projet dans son ensemble.

Alors lorsque vous rencontrez une difficulté, découpez votre travail en plusieurs objectifs. Déconstruisez votre projet en tâches distinctes et remettez les pièces du puzzle dans l’ordre une fois toutes les tâches achevées.

Le fait de concentrer votre attention sur chaque petite tâche permet de rendre un travail de meilleure qualité que si le projet avait été abordé de manière globale.

 

 

Hey ! Et si vous partagiez cet article auprès de vos amis ? Ils pourraient en avoir besoin !

Ne ratez plus nos publications, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Et n’oubliez pas, si vous êtes à la recherche d’un logement étudiant en Europe, vous trouverez un grand choix de chambres, de studios et d’appartements sur le site d’Uniplaces. Nous sommes présents dans 33 villes d’Europe et bientôt davantage !

Scroll To Top