menu
Découvrir

10 choses que j'ai apprises durant mon voyage en Asie

Lydia

This post is also available in: Anglais Espagnol Italien Allemand

“Eat, Pray, Love”, c’est bien joli, mais la réalité en Asie est tout autre, la preuve en images… Après cet article, je ne suis pas tout à fait sûre que vous envisagiez toujours un voyage en Asie! (un article à prendre bien sûr au 36ème degré ^^)

1. Les hôtels capsules ne sont pas qu’une attraction touristique

View this post on Instagram

#tokyo #capsulehotel #shinjuku #booth

A post shared by Fortunata Tozzi (@fortunatatozzi) on

Les hôtels capsules, ce sont ces drôles de logements que l’on trouve principalement à Tokyo et que les touristes expérimentent entre deux visites.

Il s’agit pourtant bien plus qu’une simple curiosité touristique, et ces capsules sont carrément fascinantes.

La plupart ne sont réservées qu’aux hommes. Les tatouages y sont soit mal vus, soit complètement interdits. On y trouve généralement une grande collection de mangas, une immense salle de bain, et des hommes en kimono en train de regarder du baseball.

Fondamentalement, c’est moins cher que la plupart des hôtels et incroyablement confortable. Et il y a tellement de lits qu’on y trouve toujours de la place.

Un véritable choix pratique.

2. Singapour est ville terrifiante

https://www.instagram.com/p/1YUlqzgo4P/?tagged=singaporefinecity&hl=en

Et ce ne sont pas des paroles en l’air. Non seulement j’y ai moi-même passé près d’une semaine, mais surtout, je m’appuie sur l’expérience d’un ami qui a grandit dans cette atmosphère plutôt étouffante.

Commençons par la bonne nouvelle: la nourriture est pas chère, variée et assez incroyable. Surtout dans les centres commerciaux. A part ça, eh bien, elle est propre. Très propre.

Et c’est là qu’arrivent les mauvaises nouvelles: tout ce qui est “fun” est taxé. La bière, les cigarettes, et même le sourire apparemment! La possession de drogues est punissable de mort, de sorte que la ville semble être devenu le paradis d’un banquier géant.

Vous pouvez être condamné à une lourde amende, pour presque rien, comme mâcher un chewing-gum ou faire du vélo dans un passage souterrain. Péniblement stérile, cette politique s’est construite sur le dos de la classe moyenne par une démocratie plutôt douteuse.

Jetez plutôt votre dévolu sur la Malaisie qui a su conserver toute son âme.

3. Les coréens boivent jusqu’à plus soif

View this post on Instagram

Happy chuseok! #noon #blackoutkorea #chuseok #seoullife

A post shared by Kristen (@kristenwyr) on

Voyager et vivre en Corée du Sud pendant un certain temps vous enseigne que leur société – plutôt fermée et hiérarchique – aime l’alcool.

Les hommes d’affaires, les jeunes, les moins jeunes, tout le monde picole à un point tel qu’il n’est pas rare de croiser des gens qui dorment à même le sol, complètement ivres.

On boit avec le patron, quand on fait des affaires, dans les bars, au sport, on boit quand on est triste ou quand on est heureux. Bref, on boit tout le temps.

Heureusement, ils ont une gastronomie incroyable. Comme autant de remèdes à la gueule de bois.

La Corée du Sud, l’endroit parfait pour un long week-end de beuverie. Qui l’eut cru?

4. Toujours avoir un plan B (et même C et D) en Chine

L’argent ne fera pas forcément le bonheur en Chine, mais être bien informé, si.

En tant que backpacker, il arrive parfois que l’on ait à payer un peu plus cher pour un service qui permet de voyager en sécurité, mais en Chine, ça ne fonctionne pas comme ça.

Assurez-vous de ne prendre que les taxis officiels. Assurez-vous d’avoir des phrases chinoises écrites pour montrer aux gens. Assurez-vous de connaitre un endroit où le personnel peut parler anglais (le Starbucks par exemple).

La Chine est aussi stressante qu’elle est merveilleuse.

Apprenez le symbole pour ‘Internet’. Ne faites jamais confiance aux personnes qui vous approchent, surtout si elles parlent bien anglais.

Fondamentalement, prévoyez plusieurs options au cas où le plan A, B ou C ne fonctionnerait pas!

5. Les Russes adorent le Vietnam, les Coréens les Philippines et les Britanniques ont envahi la Thaïlande

Bizarre comment certaines nationalités sont attirées par certains endroits. Le Vietnam est très populaire auprès des Russes. Je suis allé dans des boîtes de nuit entièrement coréennes aux Philippines, il y a un énorme à Cebu City par exemple.

Il est dommage que certaines parties de la Thaïlande soient maintenant presque exclusivement étrangères. C’est le seul endroit où j’ai pris un bus public qui n’avait plus rien de public, puisqu’entièrement rempli de backpackers.

Pourtant, en dehors des pièges à touristes, le reste du pays est, bien sûr, incroyable.

6. Ne louez jamais une mobylette

Je veux dire, elles ont l’air cool. Et elles sont cool. Mais regardez un peu autour de vous, il y a de fortes chances pour qu’il y ait parmi les backpackers de votre AJ l’un d’entre eux qui clopine sur des béquilles, la peau à moitié arrachée, les doigts et un sourcil gauche manquant.

Ça ne vaut pas le coût de ruiner vos vacances.

Je sais, c’est pas drôle. Mais les factures d’hôpital sont encore moins drôles, croyez-moi.

7. Au Vietnam, les hôtels sont moins chers que les auberges

Par défaut, on a tendance à ne se rendre que dans les auberges de jeunesse lorsque l’on voyage seul. Pourtant, au Vietnam ou au Cambodge, les chambres d’hôtel sont parfois moins chères, et du coup, plus confortables qu’un lit dans un dortoir. Pensez-y!

8. Evitez les visites organisées

Et plus précisément à Angkor Wat.

La belle collection de temples du Cambodge forme une petite ville. Pour la visiter tranquillement, mieux vaut être libre et prendre son temps.

Les visites organisées déjà coûtent cher et on se retrouve bien souvent harcelé par les restaurateurs et marchands ambulants.

Préférez plutôt louer un vélo et rejoignez les petits temples un à un, c’est bien plus agréable.

9. Le passage des frontières demande un peu d’organisation

https://www.instagram.com/p/BI7_IiyAWhV/

Toutes les frontières ne sont pas aussi lisses que celles que nous connaissons en UE.

Certaines, en particulier celle entre la Thaïlande et le Cambodge (Aranyaprathet – Poi Pet), sont un cauchemar complet.

Un conseil, faites toujours des recherches sur le net avant de vous y aventurer, de façon à connaitre les dernières recommandations en vigueur.

Quand ils ne surchargent pas la course, certains taxis vous déposent parfois à de fausses frontières et demandent des frais astronomiques pour un soi-disant visa supplémentaire. Ou bien, comme cela m’est arrivé après avoir réussi à déjouer plusieurs pièges, quand certains bus que vous pensiez publics s’arrêtent à de fausses stations services avant d’arriver en ville avec 2h de retard.

Au final, je n’ai perdu que 10$ environ, mais ça m’a généré un bon gros stress!

10. Bornéo est un incontournable

View this post on Instagram

Free shower anyone ? 🏊🏽🚿 #waterfall #borneo

A post shared by 蒾菈 (@mirahector) on

Arrêtons de râler 2 minutes et parlons enfin de quelque chose de positif: Bornéo, un endroit incroyable.

Avec son mélange de Chinois, Indiens, Malais et Occidentaux, la culture de Bornéo est aussi diverse que sa gastronomie et sa nature.

Une partie du nord de la Malaisie était gérée par une famille d’aventuriers britanniques, les «White Rajahs» de Sarawak, tandis que le Nord de Bornéo était une colonie britannique.

La région a souffert durant la guerre. C’est ici que l’on trouve la plus haute montagne d’Asie du Sud, le mont Kinabalu. C’est ici que l’on trouve également certains des meilleurs spots de plongée, des lagunes et de superbes forêts tropicales.

Point négatif, l’industrie de l’huile de palme, très controversée. Mais Bornéo reste tout de même fascinante. A mon avis un incontournable lors d’un voyage en Asie.

Article traduit de l’anglais par L.Rajteric


Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous!

Ne ratez plus nos publications, inscrivez-vous à notre Newsletter!
Et n’oubliez pas, si vous êtes à la recherche d’un logement étudiant, vous trouverez un grand choix de chambres, de studios et d’appartements sur le site d’Uniplaces. Nous sommes présents dans 33 villes d’Europe et bientôt davantage!

This post is also available in: Anglais Espagnol Italien Allemand

Thanks for reading this post

Reset Filters